Mon message pour la rentrée 2020





Chères amies,

Chers amis,

Tout d’abord, j’espère que ce message vous trouvera en bonne santé. Les derniers mois, s’ils ont pu constituer pour notre société un défi politique et économique majeur, ont également été l’occasion de nous rappeler qu’avant toute chose, notre santé doit demeurer notre priorité à tous, quelque chose à laquelle il faut veiller et prendre soin au quotidien.

Lors de cet été si particulier, notre département des Landes a dû s’adapter, innover, se réinventer, pour permettre à l’ensemble des landais mais également aux milliers de touristes présents sur notre territoire de profiter comme chaque année de nos paysages, nos côtes et nos forêts, à la beauté demeurée inchangée.

Pour ma part, j’ai fait le choix d’aller à la rencontre d’un maximum d’acteurs locaux, afin de prendre le pouls du territoire landais : maires et Préfets, représentants d’entreprises et d’associations, gendarmes et policiers, personnel hospitalier et de secours… J’ai multiplié les déplacements dans le but de bénéficier d’un maximum d’informations à remonter ensuite dans l’Hémicycle, aux côtés de mes collègues parlementaires.

J’ai par exemple travaillé au maintien des CRS Maitres-Nageurs Sauveteurs sur nos plages afin de permettre la sécurisation des baigneurs, tout comme je m’étais mobilisé sur les enjeux du littoral lors du combat pour la réouverture des plages, au sortir du confinement. J’ai également souhaité démontrer mon attachement aux dispositifs de sauvetage mis en place par la SMGBL, la gendarmerie et les structures hospitalières landaises, en remettant la médaille de l’Assemblée Nationale aux personnes engagées dans le sauvetage périlleux d’un homme victime d’un accident de parapente.

J’ai également veillé à ce que les acteurs du tourisme et du thermalisme bénéficient d’un accompagnement personnalisé des ministères concernés. A cet effet, je me suis mobilisé avec mes collègues de la majorité pour faciliter la réouverture des nombreux établissements thermaux que compte notre département. Les responsables de ces établissements ont tenu à maintenir avec moi un contact permanent afin que je puisse me faire le représentant de leurs difficultés et de leurs demandes à Paris. Outre le symbole que représente le maintien de ces structures historiques de notre territoire, c’est également pour soutenir l’ensemble des saisonniers et des sous-traitants dépendants de ce secteur d’activité que j’ai tenu à apporter une attention particulière aux instituts thermaux.

L’ensemble des actions et des visites que j’ai mené au cours de cette période estivale m’ont convaincu de la détermination et de l’ingéniosité des landais. Parvenir à accueillir un public si nombreux dans le respect de consignes sanitaires parfois mouvantes n’était pas chose aisée, et ils y sont pourtant parvenus avec succès.

Par ailleurs, j’ai également continué à me mobiliser à Paris, au côté de mon collègue Nicolas Turquois, pour avancer dans la rédaction du rapport portant sur la prise en compte des petites pensions. J’ai multiplié les auditions, les échanges et les propositions dans le cadre de cette mission confiée par le Premier ministre, dont nous prévoyons de diffuser les conclusions en fin d’année. Je vous tiendrai bien entendu au courant de la publication de ce rapport.

La rentrée a également été l’occasion pour moi de faire entendre la voix de notre jeunesse, que j’entends porter dans l’Hémicycle. J’ai notamment proposé au Président ainsi qu’au Premier ministre la possibilité de distribuer des masques lavables à l’ensemble des collégiens, lycéens et étudiants à l’occasion de la reprise des cours. Si cette demande n’a pas été entendue sur le moment, elle a bénéficié d’un écho important à l’échelle locale et nationale et son application demeure envisageable dans les prochains mois, suivant l’évolution de la situation sanitaire de notre pays. Je continuerai pour ma part à effectuer mon travail de parlementaire en transmettant des propositions et des recommandations, tout en restant loyal au Président de la République.

En cette rentrée, et alors qu’il nous reste 500 jours pour agir, je suis plus que jamais mobilisé avec mes collègues pour assurer à chaque français l’accès à un soutien sanitaire et économique afin de faire face à la crise, mais également à participer à la mise en place des dispositifs de la relance, pour que la France se relève le plus rapidement possible de la crise de la Covid-19.

En ce sens, je soutiens pleinement le plan France Relance annoncé par le Gouvernement au début du mois de septembre. J’œuvre déjà auprès de l’ensemble des acteurs du territoire, élus politiques (Région, département, collectivités territoriales) comme services déconcentrés de l’État (Préfecture, Direccte) pour que les Landes puissent bénéficier autant que possible de ce plan ambitieux, notamment sur les questions du soutien à l’emploi et de la transition environnementale.

Je reste par ailleurs à votre disposition pour aborder avec vous les sujets qui ont attiré votre attention au cours des dernières semaines, ou pour me transmettre les problématiques qui vous questionnent. Je crois en la force du collectif et aux échanges qu’il nécessite et je peux donc vous assurer qu’avec mon équipe de collaborateurs, nous nous chargerons d’étudier, de prendre en compte et de répondre à l’ensemble de vos sollicitations. Celles-ci nourriront ma réflexion et le travail que je mène à l’Assemblée avec mes collègues du groupe En Marche.

Chères amies, chers amis, veuillez croire en l’assurance de mes salutations chaleureuses.

Lionel CAUSSE

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square